Publié le

lundi 18 juilllet la cayolle, le rocher – marseille



de retour dans le quartier ce matin, en arrivant il y a quelques enfants, un ado vautré sur son scooter, des mamies et mamans éparses ;
les enfants nous voient et nous fondent dessus, nous leurs disons de patienter, le temps d’installer le matériel
ce qui est fait très vite, ils s’inscrivent, prennent la planche la peinture l’eau et le pinceau, très vite la bâche et recouverte d’enfants ;
nous sommes sur une petite place ombragée, entouré de petite maison à un étage, tout le monde nous voit et descend nous rejoindre, il y a les mamans, les papas, les mamies, les papis, pleins d’enfants, on a l’impression d’être sur la place du village ; plusieurs communautés habitent le quartier, gitane, arabe et noir, on nous dit qu’il existe des tensions, ça ne pose aucuns problèmes aux enfants qui peignent sans se soucier du reste ;
des badauds étonnés nous demandent qui nous sommes, si c’est la mairie qui nous envoie, il sont content que nous soyons là pour les petits ;
je dis à un grand ado, qu’il peut peindre aussi, il décline poliment l’invitation et me dit qu’il aurait aimé quand il était plus jeune que des gens viennent comme nous pour s’occuper de lui ;
des mamans méfiantes nous demandent ce que nous faisons des peintures, aprés,  » j’éteins direct le départ de feu en leurs disant que les peintures sont la propriété des enfants et qu’ils en font ce qu’il en veulent, elles sont rassurées ;
j’ai l’habitude, pendant mon voyage en afrique c’était la question numéro un, habitués qu’ils sont de se faire piller leurs richesses ;

une maman prend en photo sa fille, une autre dit à sa fille applique toi après on va l’accrocher au mur de ta chambre
la séance file comme toujours lorsque ça se passe bien ;

ce quartier qui nous avait été présenté comme l’antichambre de l’enfer, s’avère très sympa, très vivant, il y a bien un groupe d’ados vautrés de différentes manières, à peine visible dans un nuage opaque, ils nous regardent avec bienveillance ;
comme toujours dans toutes les cités dites dangereuses, là où nous nous installons, il se passe la magie de la peinture ;
nous sommes là pour les gens, pour les enfants, le respect engendre le respect ;
je n’ai jamais eu a subir la violence urbaine nulle part, même au plus profond des lieu dit de non droit, plus l’endroit est abandonné, plus notre pratique est reconnue et nous même protégé de toute violence ;
en partant je dis au revoir à la cantonade, toutes les mains s’agitent, à demain !

mardi 19 juillet il pleut des chats et des chiens, pas d’atelier
mercredi 20 juillet, grand beau et de la tramontane
nous arrivons il y a quelques personnes sur la petite place du rocher, en deux secondes plein d’enfants sortent des maisons et courent à notre rencontre, ils viennent nous aider à sortir le matériel, ils sont ravis de nous voir ; hier ils ont compris que nous ne viendrions pas, quand ils ont vu le temps ;
le bruit de notre intervention s’est répandu comme une traînée de poudre, une mamie nous dit qu’elle a gardée sa petite fille qui vient d’un autre quartier pour qu’elle fasse de la peinture ;
le lieu qui est apparemment un terrain de moto cross vu les traces au sol et l’ados qui passe à fond au milieu nous est laissé pendant la séance de l’atelier
les papis sont toujours là assis à la fraîche, ils nous saluent en souriant de toute leur bouche ;
nous nous installons les enfants nous aident en piaffant d’impatience, « on va pouvoir refaire de la peinture ? » – « bien sûr »
les enfants de lundi sont tous là et ils en arrive d’autres, en une demi heure la bâche est remplie, les nouveaux s’installent sur les murets qui entourent le terrain
je m’installe avec lina et iona, elles peignent avec appétit
marouane, son frère et un cousin sont installés derrière, l’ambiance est joyeuse et studieuse ;
des mamans s’approchent, des papas aussi ; il y en a un qui arrive avec sa fille et un ami et sa fille, ils sont venus depuis le roy d’espagne
les enfants viennent de tous le quartier et même de plus loin ; c’est vraiment très sympa ;
des trois endroits où nous sommes intervenus ce mois ci dans le quartier, c’est manifestement ici que la mayonnaise à prise la plus vite ; le site et la situation y sont pour beaucoup, c’est un petit village, tout le monde se connaît ,
d’autres enfants arrivent encore, des nouveaux sur tout le temps de la séance ;
nous discutons beaucoup avec les gens, ils sont très content de notre entreprise et nous le disent
il y a une vingtaine d’enfants et presque autant de parents, du coup on a une impression de foule, sur la petite place
de temps en temps une bourrasque de vent, un papa remets les pierres qui tiennent, tant bien que mal la bâche au sol, et puis finalement le vent se calme la séance se termine dans la joie, les enfants peignent jusqu’à l’extrême limite ; ils nous demandent quand est ce que l’on va revenir, à la toussaint, pour les prochaines vacances, que comprends un enfant de 6 ans de trois ou quatre mois ;
nous partons, les petites mains et les plus vieilles nous disent au revoir

Publicités

À propos de charles

1965 né à Périgueux 1984 bac D à Bordeaux 1992 D.P.L.G. à l’école d’architecture de Paris la Villette Peintre depuis 1968 j’habite et travaille 1991 – 92 en France, à Paris 1993 – 94 en Suisse, à Lausanne et à Genève 1995 – 96 aux Etats Unis, à Los Angeles 1996 – 97 aux Royaume Unis, à Londres 1998 – 99 en France, à Bordeaux 2000 – 01 en Russie, à Moscou 2001 – 09 en France, à Marseille 2010 - 2012 au sénégal en gambie, au mali, au burkina faso et au togo 2012 - 2015. au burkina faso 2015 - 2017. au bénin Expositions (pour tous les détails voir site internet, http://uncharles.free.fr) Et l’actualité : http://www.facebook.com/uncharles porteur du projet « les pieds sur terre » pour l’association content pour rien site du voyage : http://contentpourrien.free.fr guitariste compositeur de SNOC : http://the.snoc.free.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s