Publié le

vendredi 10 juin a l ecole du gout


aujourd’hui séance un peu spéciale à l’école, je viens avec corinne, coaching gourmand et ses sables magiques qui ont des goûts ; nous philosophons sur la vie dans le bus 50 et le statut de la femme, dans notre monde post industriel et même si il a évolué lors du siècle dernier, tout n’est pas gagné ; gaffe au retour de bâton, finalement europe, afrique même combat, rien n’est jamais gagné, ne lâchez rien les filles
arrivé sur le terrain, nous passons au centre pour le rituel café clop et nous filons à l’école
aujourd’hui il n’y a pas trop d’enfants, car la tata n’est pas là, la tata à marseille est la femme qui s’occupe du ménage, de la cantine, la factotum de l’école, les tatas à marseille sont craintes et respectées, elles ont un pouvoir énorme ; donc aujourd’hui dis-ai je sept enfants ;
corinne installe sont matériel tasses, cuillères, bocaux, pendant ce temps là nous jouons à reconnaître des fruits et légumes par leur syllabes avec cécile la maîtresse, les enfants sont sages, je fais mine de ne pas comprendre, ils me soufflent, trobien
puis nous nous installons autour de la table et la séance commence, les enfants qui ne connaissent pas corinne l’observe avec son petit matériel, leila soudain lui dit, « tu es la sorcière », les enfants reprennent en coeur, « c’est la sorcière » ;
chacun de nous avec sa tasse, nous goûtons les sables gourmands, les quatre goût primaires, amer, sucré, acide et salé, suivant les goût les enfants font « hummmm c’est bon » ou « ahhhh c pas bon j’aime pas », l’effet de masse fait que dés qu’il y en a un qui dit un truc tout le monde dit la même chose, « ça pique », « on dirait du café », « c’est sucré comme du sel, « on dirait de la moutarde », « des racines », « du piment, « un goût de citron » ;
pendant une petite heure tout le monde rigole, c’est excellent, tout ça dans le calme, nous sommes trois pour gérer les petits, tout va bien ;
j’installe la table pour la peinture, les petits sont ravis, ils s’installent toujours dans le calme et commence à peindre, chacun sait ce qu’il a à faire, une petite que je ne connaissais pas me dit, « je vais t’appeler papa », c’est métisse, elle faitt des dessins trés particulier et toujours du même style, magnifique, leila et witney peignent ensemble la même chose, sélia et taïna, s’amuse et son ravi, je me suis installé à côté d’elles « tu nous dessine », boston invente une nouvelle manière de peindre avec vingt pinceaux à la fois, il barbouille avec appétit sa feuille, vénésia une fois finit sa peinture se mets à laver les tables, les chaises, le sol avec une serpillère, comme je l’ai déjà remarqué, elle lave même les peintures de ses voisins, je tente de lui expliquer qu’elle doit laisser les peintures de ses voisins, mais elle est à fond dans le ménage ;
houston qui marche sur toutes les peintures et commence à faire des conneries, à peindre sur les feuilles de ses voisinnes, renverse l’eau, ménerve, je l’attrape et lui dis qu’il m’énerve, d’une manière un peu disproportionnée pour un petit bout comme lui, il est tétanisé, je m’en veut un peu, le lâche et l’observe du coin de l’oeil, heureusement c’est un enfant, et au bout de cinq minutes il repart à fond, mais miracle il ne fait plus de bêtises ; ça va, je ne l’ai apparemment pas traumatisé
la séance ne dure pas trop longtemps, nous sommes dans la classe depuis une heure et demi, c’est l’heure de la récré ; ils sortent dans la cour, je finis le ménage prends les peintures en photo et sors ;
les enfants me foncent dessus « la corde à sauter, la corde à sauter », un par un je les fait s’envoler, « plus haut, plus haut »,dis leila, « je vole », dis métisse, houston fait du vélo
nous repassons au centre pour ramener le matériel de peinture, sur la route les petits roquets nous aboient dessus en nous suivant par derrière à une distance raisonnable, nous croisons pépé et alex « ya la peinture ? »

la peinture des enfants

Publicités

À propos de charles

1965 né à Périgueux 1984 bac D à Bordeaux 1992 D.P.L.G. à l’école d’architecture de Paris la Villette Peintre depuis 1968 j’habite et travaille 1991 – 92 en France, à Paris 1993 – 94 en Suisse, à Lausanne et à Genève 1995 – 96 aux Etats Unis, à Los Angeles 1996 – 97 aux Royaume Unis, à Londres 1998 – 99 en France, à Bordeaux 2000 – 01 en Russie, à Moscou 2001 – 09 en France, à Marseille 2010 - 2012 au sénégal en gambie, au mali, au burkina faso et au togo 2012 - 2015. au burkina faso 2015 - 2017. au bénin Expositions (pour tous les détails voir site internet, http://uncharles.free.fr) Et l’actualité : http://www.facebook.com/uncharles porteur du projet « les pieds sur terre » pour l’association content pour rien site du voyage : http://contentpourrien.free.fr guitariste compositeur de SNOC : http://the.snoc.free.fr

Une réponse à “vendredi 10 juin a l ecole du gout

  1. coachingourmand ⋅

    superbe dessin et texte et une super séance avec les enfants de st Menet
    merci charles pour cette escapade gourmande ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s