Publié le

la vie a dakar


à l’exemple de plus en plus de leurs ainés, les petits mecs sénégalais rêvent tous d’une carrière internationale, fuir la misère la balle au pied les filles elles pensent pouvoir user de leurs charmes via FB, badoo ou autre 123 love, pour ferrer un toubab, se marier et visa en poche, approcher les terres occidentales
bien sur j’exagère, je noircis le trait, je suis excessif, je l’ai toujours était, ce n’est pas maintenant que je vais changer
les mecs aussi vont sur internet
un pote l’autre soir me demandait, « trouve moi une blanche, n’importe laquelle,, juste qu’elle soit regardable »
en aidant une des fille de la maison à converser avec un correspondant américain sur FB, je me suis retrouvé très vite en pleins ébats onaniste en ce qui le concerné, elle rêvait visa, ils n’étaient pas sur la même planète
sa soeur très jolie plante tropicale, elle s’est mariée à un énorme toubab italien de 130 kg, tout nu, elle se retrouve cloitrée à la maison dans une petite ville froide du nord de l’italie, ne connaissant absolument personne, ayant négocié son visa contre le mariage, elle ne voyait pas l’europe comme cela, elle à laissé derrière elle une petite fille de douze ans élevée par la grand mère
elle vit enfin sont rêve et assure à toute la famille que tout va bien, comme la plupart des migrants qui se retrouvent dans la merde en occident et qui n’avouerons jamais à leur famille, la triste réalité dans laquelle ils vivent
un jeune étudiant la semaine dernière s’est fait arrêter à l’aéroport, il avait grugé les divers barrages et s’est retrouvé sur le tarmac, prés à s’envolait, croyait il vers l’europe, mais il s’est trompé d’avion et s’est présenté sur une lligne intérieure, il a finalement eu plus de chance qu’un précédent que l’on a retrouvé mort congelé dans un train d’atterrissage l’an dernier
lorsque nous nous promenons avec ma copine aïssa dans la rue, tout le mond nous matte, les mecs d’un regard réprobateur, pensant que je viens leur volé leur nana et les filles jalouses comme des poux d la chance, croit elle, qu’elle a d’être avec un toubab, un des symbole ici à dakar de réussite
car il faut le savoir le toubab est nécessairement riche, vit dans un château à plusieurs voitures et j’en passe, ce qui est mon cas évidemment
Publicités

À propos de charles

1965 né à Périgueux 1984 bac D à Bordeaux 1992 D.P.L.G. à l’école d’architecture de Paris la Villette Peintre depuis 1968 j’habite et travaille 1991 – 92 en France, à Paris 1993 – 94 en Suisse, à Lausanne et à Genève 1995 – 96 aux Etats Unis, à Los Angeles 1996 – 97 aux Royaume Unis, à Londres 1998 – 99 en France, à Bordeaux 2000 – 01 en Russie, à Moscou 2001 – 09 en France, à Marseille 2010 - 2012 au sénégal en gambie, au mali, au burkina faso et au togo 2012 - 2015. au burkina faso 2015 - 2017. au bénin Expositions (pour tous les détails voir site internet, http://uncharles.free.fr) Et l’actualité : http://www.facebook.com/uncharles porteur du projet « les pieds sur terre » pour l’association content pour rien site du voyage : http://contentpourrien.free.fr guitariste compositeur de SNOC : http://the.snoc.free.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s