Publié le

samedi 28 mai bonne seance tranquille au ccf de ouagadougou


séance de peinture au centre culturel français de ouagadougou

séance au centre culturel français de ouagadougou ; sur les nattes, sous les jolies yeux de la nounou, qui as beaucoup de courage et de patience ;

après mes diverses expériences sur la route dans à peu prés toutes les conditions, se retrouver au centre culturel français de ouagadougou fait bizarre ; le burkina est un pays qui n’a pas trop de problèmes avec sa francophonie, ici ce n’est pas un combat de parler français, mais plutôt un honneur et en tout les cas pour le public bourgeois du centre, une obligation ; je n’ai donc aucuns problèmes de compréhension avec les enfants ; la séance en elle même ne change pas de d’habitude, seulement je comprend tout ce qui se dit puisque tout les enfants s’expriment en français ;

ce sont pour la plupart des enfants de bourgeois ouagalais ; je suis étonné par l’attitude des enfants, j’ai parfois la sensation d’être en france; chaque enfants dit à peu prés tout les trois mots, “moi je”, ils sont tous pratiquement enfants unique voir un frère ou une soeur, ils sont mignons mais très individualiste ;

ils sont presque tous catholiques, donc ont des noms étonnant pour moi après trois mois et demi en afrique de l’ouest, louis philippe, thomas, lise, bertrand, leurs nounous doivent faire preuve d’une patience et d’une philosophie à toutes épreuves ;

malgré tout ça, les enfants sont des enfants et la peinture aplanie les moeurs, ils s’amusent et rigolent pendant deux heures ;

ils m’appellent maître, je laisse faire, je ne vais pas entrer dans une discussion fastidieuse pour si peu ;

à la fin de la séance c’est un balais incessant de 4×4 gros comme des bus, pour venir chercher les enfants ; la responsable animation du ccf me remercie, je file dans mon quartier, en rêvant des brochettes de foie que je vais m’envoyer

séance de peinture au centre culturel français de ouagadougou

 la peinture des enfants

Publicités

À propos de charles

1965 né à Périgueux 1984 bac D à Bordeaux 1992 D.P.L.G. à l’école d’architecture de Paris la Villette Peintre depuis 1968 j’habite et travaille 1991 – 92 en France, à Paris 1993 – 94 en Suisse, à Lausanne et à Genève 1995 – 96 aux Etats Unis, à Los Angeles 1996 – 97 aux Royaume Unis, à Londres 1998 – 99 en France, à Bordeaux 2000 – 01 en Russie, à Moscou 2001 – 09 en France, à Marseille 2010 - 2012 au sénégal en gambie, au mali, au burkina faso et au togo 2012 - 2015. au burkina faso 2015 - 2017. au bénin Expositions (pour tous les détails voir site internet, http://uncharles.free.fr) Et l’actualité : http://www.facebook.com/uncharles porteur du projet « les pieds sur terre » pour l’association content pour rien site du voyage : http://contentpourrien.free.fr guitariste compositeur de SNOC : http://the.snoc.free.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s