Publié le

lundi 29 mars de retour a dakar


les maçons

6 heures 30, lundi 29 mars 2010 retour à dakar, il faisait presque froid cette nuit, en mer ;

c’est une sensation que j’avais totalement oublié ;

treize heures au large sur le aline sitoé diatta, bateau tout neuf, remplaçant le jolla qui a fait naufrage en tuant des milliers de gens ; notamment toute la génération de bacheliers de cette année là , qui partaient à la fac à dakar, ce dimanche soir là ; une tragédie nationale, due à la négligence des responsables de l’époque, passes droit, bateau poubelle surpeuplé et surchargé ;

encore présent dans toutes les mémoires casaçaises, pas beaucoup de familles ont été épargnées par ce drame ;

je sors du port, passe la barrière de « taxi, taxi », « monsieur, taxi », « eh mon ami, taxi », je marche dans dakar qui se réveille ; il fait bon, un peu d’air, le climat est plus clément qu’en casamance, je retrouve la ville les bagnoles, des rues, des bâtiments plus grands que un seul niveau, ça fait bizarre ;

je m’étais habitué à la nature à ce grand village qu’est ziguinchor ;

je passe devant le marché kermel, tient il est là, je ne l’avais pas retrouver la fois dernière, magnifique structure baltard avec son mur d’enceinte de type mauresque, juste à côté la gare, elle aussi je la retrouve, la façade rénovée lui donne une seconde jeunesse ; elle ressemble à toutes les gares française, c’est drôle, à l’intérieure des trains fantômes, présage de mon futur départ pour bamako ; j’en profite pour me renseigner sur les départ vers le mali, en fait ici aussi après plusieurs déraillement la ligne à été supprimé ; trop dangereux, les rails n’ont pratiquement jamais été entretenus depuis le départ des colons, du côtés sénégalais ; au mali, c’est différent plus sérieux, mais ici tant que ça tient ça marche, le jour ou ça casse on abandonne ; ok je prendrais le bus, c’est moins excitant mais au moins ça marche ;

maintenant mon sac est lourd, scat urbam est loin, les bus bondés, je tends le bras, un taxi s’arrête : “cinq mille francs – non deux mille – d’accord”

je n’ai pas le coeur à batailler, normalement ça ne devrait pas dépasser mille cinq cent francs ;

nous traversons très vite la ville qui va au travail; dans l’autre sens ça bouchonne sévère, il est 8 heures, il fait encore bon ; je peux fumer une bonne houston dans le taxi, le chauffeur lui a arrêté en 1989 ; en arrivant il bataille : « trois mille, c’est plus loin que ce que tu m’avais dit », je lui répond “pas d’embrouille, deux milles cinq cent c’est pas trois mille, on était d’accord », il me dit « alors fais moi un petit cadeau, ton sac »je lui répond sur un ton presque offensé « tu demanderai ça à un sénégalais »

il rigole et me dit « d’accord deux mille cinq cent »

je commence a avoir une certaine expérience des taximen et surtout  de leur propension à prendre tout occidental, pour crésus ;

en sortant de la voiture je salue mon pote le marchand de journaux, l’épicier me dit « tu étais loin, tu as duré en casamance » ; je prends un café touba, en bas de la maison ; « eh mon ami, ça fait longtemps” ;

je rentre à la maison, en arrivant je réveil amadou qui passe ses nuits de vacances à mater des films sur son ordi, il à de tout petits yeux ;

une bonne douche, ouf, je m’allonge et m’endors

les gensse portent toutes sortes de choses  sur la tête

le tié boudien

Publicités

À propos de charles

1965 né à Périgueux 1984 bac D à Bordeaux 1992 D.P.L.G. à l’école d’architecture de Paris la Villette Peintre depuis 1968 j’habite et travaille 1991 – 92 en France, à Paris 1993 – 94 en Suisse, à Lausanne et à Genève 1995 – 96 aux Etats Unis, à Los Angeles 1996 – 97 aux Royaume Unis, à Londres 1998 – 99 en France, à Bordeaux 2000 – 01 en Russie, à Moscou 2001 – 09 en France, à Marseille 2010 - 2012 au sénégal en gambie, au mali, au burkina faso et au togo 2012 - 2015. au burkina faso 2015 - 2017. au bénin Expositions (pour tous les détails voir site internet, http://uncharles.free.fr) Et l’actualité : http://www.facebook.com/uncharles porteur du projet « les pieds sur terre » pour l’association content pour rien site du voyage : http://contentpourrien.free.fr guitariste compositeur de SNOC : http://the.snoc.free.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s