Publié le

lundi 15 mars – balade dans ziguinchor


098.jpg le marché grand dakar de ziguinchor

lundi 15 mars, je sors tôt de la maison, profitant de l’absence des grands, au boulot et des petits à l’école, je file vers le centre ; nous habitons la deuxième ceinture, construite dans les trente dernières années, en plan orthonormé ; je traverse plusieurs quartiers, de ziguinchor, cité jardin la végétation y est omniprésente, il y a de l’ombre partout ; il est 9 heures le soleil est encore doux, autour de moi des petites maisonnettes avec jardin, tout est vert et déborde de vie, la ville est propre ; c’est frappant, surtout en arrivant de kaolack ;

les manguiers, les baobabs, les cocotiers et autres palmiers, c’est un vrai festival, mais pour moi le roi incontesté en est le fromager, géant de la forêt,  ses racines en éventail lui donne une assise majestueuse et élance son immense troncs vers ses hautes frondaisons où ses branches traversent sans peines des rues entières ;

je rentre dans la première ceinture, plus disparate et diffuse, les maisons plus archaïques et le plan cadastrale plus anarchique, le sol et en terre rouge ;

et puis le centre, halte au bord du fleuve sur une petite place, marché au bricoles et au poisson, il s’agit de l’embarcadère historique de la ville, d’où arrivait et partait tout trafic avec le nord ;

les pêcheurs partent sur d’immenses barques multicolores ;

j’entre dans la ville, d’anciennes maisons coloniales, des jardins merveilleux et le centre, les commerces, les gens sont tranquilles, la chaleur monte ; je m’assoie avec un peintre sculpteur, rencontré hier, on échange nos techniques, il m’offre une petite statuette qu’il a fabriqué, je lui en fait ma version et son portrait par la même occasion ; il fait vraiment chaud maintenant, je rentre doucement à la maison en me perdant plusieurs fois, au gré des rues des sentiers et des rencontres ; dans une boutique je trouve un mini ballon de foot en cuir, j’en connais à la maison qui vont être content ;

tiens un cyber, je m’arrête, pour continuer à raconter mon voyage sur le blog

centre ville de ziguinchor

Publicités

À propos de charles

1965 né à Périgueux 1984 bac D à Bordeaux 1992 D.P.L.G. à l’école d’architecture de Paris la Villette Peintre depuis 1968 j’habite et travaille 1991 – 92 en France, à Paris 1993 – 94 en Suisse, à Lausanne et à Genève 1995 – 96 aux Etats Unis, à Los Angeles 1996 – 97 aux Royaume Unis, à Londres 1998 – 99 en France, à Bordeaux 2000 – 01 en Russie, à Moscou 2001 – 09 en France, à Marseille 2010 - 2012 au sénégal en gambie, au mali, au burkina faso et au togo 2012 - 2015. au burkina faso 2015 - 2017. au bénin Expositions (pour tous les détails voir site internet, http://uncharles.free.fr) Et l’actualité : http://www.facebook.com/uncharles porteur du projet « les pieds sur terre » pour l’association content pour rien site du voyage : http://contentpourrien.free.fr guitariste compositeur de SNOC : http://the.snoc.free.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s