Publié le

jeudi 11 fevrier sandaga avec mes fees


aïssatou, awa et leur mère à guédiawaye

jeudi 11 février, rendez vous avec aïssatou ; jeune femme que j’ai rencontré il y a quelques jours à l’arrêt de bus ; aujourd’hui elle s’est proposer de me faire visiter le centre ville de dakar ;

10 heures, j’arrive à guédiawaye, je suis un peu en avance, j’en profite pour faire un croquis, j’observe un attroupement , il s’agit du ramassage des ordures ; un énorme camion poubelle jaune à l’arrêt, derrière, plein de gensse, avec des poubelles des sacs, des paniers, la bouche du camion avale tout ;

évidement repérable comme un nez blanc au milieu de la figure d’un noir, aïssatou me voit et vient vers moi, elle est avec sa mère, marie, et sa soeur awa elles vont au marché acheter un cadeau pour un mariage samedi ; je les accompagne, nous sautons dans un taxi, deux cent fcfa, il nous amène au marché, un kilomètres plus loin ; 11 heures 30 nous partons, avec awa et aïssatou à sandaga, au coeur de dakar en bus ;

ici ça n’a rien à voir avec le quartier, ça grouille de gensse, des échoppes remplies de choses incroyables, un magasin pour chaque produit, les marchands de T-shirts de chaussures, chemises, sacs, produits d’entretien, de sucreries, coca, fanta, sprite tout et n’importe quoi ; la rue des mécanos, des voitures des camions, des bus, toutes choses roulantes, les moteurs éventrés, au milieu de tous ça, les mains et le reste dans le cambouis, des mécanos bataillent, une clé, un marteau, une pierre, tout est bon, un nuage de fumée, et ça repart ;

les rues sont étroites, mais tout ce qu’y roule et marche, s’y croise à grand renfort de klaxons, de cris, les piétons s’écartent ça passe ;

nous rentrons dans un centre d’artisanat, traversons une armés de machines à coudre, des ados brodent au kilomètre, à l’étage, d’autres ateliers, pour la confection, tout est fait ici, du tissus, de ses motifs, aux vêtements en passant par le linge de maison, une véritable ruche ;

au deuxième étage, les boutiques, les vendeurs en grande forme, me sortent tout, les nappes les set, les serviettes ; ils voient que je m’intéresse au tissus et aux couleurs, qu’à cela ne tienne, on change de boutique, ici, le coton brut teinté, des motifs magnifiques, « le picasso sénégalais », « eh ! je te fais le prix bicyclette, pas le prix avion, regarde », on ressort de la ruche je suis saouler par le bruit, la foule, l’agitation ; au loin je vois la mer, mes fées, gardes du corps, comprennent que j’en ai assez vu ; nous prennons le bus, et filons à N’gor, un bus, un taxi, la plage, une île, un bateau, les pieds dans l’eau, un fanta orange, oufffffffffffffff ;

tata awa, qui nous a repérée depuis que nous sommes descendu sur le sable, nous fond dessus comme sur une proie ; avec ses colliers, les yeux des filles brillent, je leur offre un collier chacune pour les remercier, elles sont ravies ;

nous laissons le jour se coucher avant de repartir ;

l’île de n’gor est un paradis calme et fleurie, nous faisons le tour de l’île à pied, il n’y a personne, toutes les boutiques sont fermées ;

je comprends que mon périple commence sous les meilleurs hospices, car il n’y a pas de touristes en cette saison

sandaga avec aïssatou et awa

Publicités

À propos de charles

1965 né à Périgueux 1984 bac D à Bordeaux 1992 D.P.L.G. à l’école d’architecture de Paris la Villette Peintre depuis 1968 j’habite et travaille 1991 – 92 en France, à Paris 1993 – 94 en Suisse, à Lausanne et à Genève 1995 – 96 aux Etats Unis, à Los Angeles 1996 – 97 aux Royaume Unis, à Londres 1998 – 99 en France, à Bordeaux 2000 – 01 en Russie, à Moscou 2001 – 09 en France, à Marseille 2010 - 2012 au sénégal en gambie, au mali, au burkina faso et au togo 2012 - 2015. au burkina faso 2015 - 2017. au bénin Expositions (pour tous les détails voir site internet, http://uncharles.free.fr) Et l’actualité : http://www.facebook.com/uncharles porteur du projet « les pieds sur terre » pour l’association content pour rien site du voyage : http://contentpourrien.free.fr guitariste compositeur de SNOC : http://the.snoc.free.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s