liberte, egalite, fraternite

j’ai travaillé ces cinq dernières années dans des cités, à la castellane, à la bricarde et enfin à kallisté, dans les quartiers nord de marseille, comme artiste intervenant pour “la peinture” (comme l’appellent les enfants) ;
depuis plus de vingt ans, tout les mercredi, l’association arts et développement propose des ateliers de peinture pour les enfants ; dehors dans l’espace public, en libre accès, dans plusieurs villes du sud de la france
pendant cinq années, je n’est cessé d’être émerveillé par le succès universel de la pratique ;
où que ce soit, l’enfant peint comme il respire ;

une fois terminée, sa peinture est exposée, il se confronte alors au regard des autres ; l’émulation ainsi crée se raconte au fur et à mesure sur des fils à linge, tendus pour l’occasion, cimaise du décor qui se développe tout au long de l’atelier ;
ce qui se passe ici sous nos yeux est saisissant ; il ne s’agit ni de leçons ni de cours, les enfants s’expriment librement, sans contraintes, ils s’amusent, pratiquent et se perfectionnent tout seul, naturellement, en s’inspirant des uns, des autres et de ce qui les entoure ;
l’ambiance cordiale de l’atelier, polinise le quartier et tout curieux qui s’en approche ;
par curiosité ou envie, de spectateur l’on devient acteur, en peignant, ou simplement en s’arrêtant pour partager ce moment de vie ;chacun contribue ainsi à créer cet instant particulier de fraternité autour de l’atelier ; souvent dans des lieux de la ville où il n’y a d’habitude que des courants d’air ;
la vie s’installe ;

en 2010, poussé par un besoin vital d’ailleurs, je suis parti six mois en afrique de l’ouest,
à l’aventure, à la rencontre d’autres enfants, pour leur proposer “la peinture” ;
j’ai vu, là-bas comme ici, les ateliers se dérouler de la même manière ;
l’afrique et les africains en plus

de retour de ce premier voyage, je suis maintenant totalement convaincu que cette action humaine, artistique et citoyenne trouve sa place partout ;
je souhaite poursuivre cette expérience ;
ancrer “la peinture” de manière pérenne où je suis déjà passé et la faire découvrir à plus d’enfants, à l’aventure


centre de scolarisation des talibés et des filles

centre khar yalla taïba - dakar - centre de scolarisation des talibés et des filles

Une réponse à “liberte, egalite, fraternite

  1. ISNARD ⋅

    je suis d accord avev vous j ai vu le travail d art développement à la Castelanne il faut continuer en Fance dans le monde dans la rue pour permettre aux enfants de trouver un espace d expression bravo a bientôt elisabeth

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s